Aperçu géologique du Luxembourg

3. Cartes géologiques

La nature géologique du sous-sol est reprise sur les cartes géologiques. Une toute première édition, à l'échelle 1:550'000, fut déjà publiée en 1828 par Steininger. La première carte géologique détaillée, à l'échelle 1:40'000, couvrant l'ensemble du territoire du Luxembourg a été réalisée par Wies et Siegen en 1877.

Carte 2: Cartes géologiques détaillées du Luxembourg, © SGL 2009
Figure 2: Cartes géologiques détaillées du Luxembourg

Des cartes géologiques détaillées modernes, ont été réalisées et publiées par Michel Lucius entre 1947 et 1949 à l'échelle 1:25'000; elles sont toujours disponibles aujourd'hui. Une révision des cartes géologiques s'impose régulièrement vu les mises à jour importantes de la carte topographique ainsi que les nombreuses observations nouvelles obtenues au cours des années à la fois dans des terrassements pour constructions et sur des forages de reconnaissance et de captage d'eau. La révision a été entamée depuis plusieures années, les documents publiés à ce jour sont représentés sur la figure 2.

Les cartes détaillées ont servi à l'établissement de cartes thématiques telles que la carte hydrogéologique et la carte géomorphologique.

Actuellement, une version de la carte géologique générale sur support informatique est en voie de préparation. Ce support permettra une mise à jour plus rapide et une intégration immédiate des observations nouvelles. Il facilitera en outre l'établissement d'autres cartes thématiques, comme les cartes à risque naturel, de même que la visualisation de relations souvent complexes entre les différentes activités humaines et le sous-sol.

Des cartes d'affleurement et d'alimentation des aquifères exploités sont à établir. Comparées aux documents de l'aménagement du territoire on pourra en déduire des cartes de vulnérabilité des nappes exploitées. Des régions d'exploitation de matériaux pierreux et des secteurs des zones de protection de sources pourront être visualisés et comparés rapidement. Des conflits éventuels entre l'exploitation des richesses du sous-sol et l'aménagement du territoire ou l'exploitation agricole pourront être évalués.